Édition 2009

ClassementsLe journal de la coursePhotos

Le journal de la course

Pages : 1 2 3 4 5 6  • suivante»
Dimanche 26 juillet 2009 Les Sables – Horta – Les Sables : les moments forts Une course ne vaut que par le talent de ses acteurs à savoir les navigateurs. Les sables - Horta - Les Sables a tenu toutes ses promesses en couronnant un vainqueur totalement légitime, en portant sur le devant de la scène deux équipages qui ont montré un potentiel riche pour l'avenir. Mais la course, c'est aussi l'incroyable convivialité entre les navigateurs de la Class 40, les rencontres avec les mammifères marins, les petits mots des coureurs qui ont fait vivre l'événement... Sans oublier la magie des paysages aux Açores... Lire la suite... Jeudi 23 juillet 2009 Derniers bords, premiers bilans Alors que les derniers concurrents de Les Sables – Horta – Les Sables tentent de rallier la ligne d'arrivée dans un vent mollissant, l'heure est aux premiers bilans d'une deuxième étape jugée particulièrement technique. Plus généralement, cette deuxième édition a fait le bonheur des navigateurs : la destination açorienne a été particulièrement prisée et le parcours a séduit par sa variété et l'éventail des conditions météorologiques proposées. .. Lire la suite... Jeudi 23 juillet 2009 Autant en emporte le vent Ils sont encore huit équipages en mer à tenter de rallier les Sables d'Olonne malgré des conditions météorologiques peu favorables. Les hommes du nord semblent bénéficier d'un peu plus de pression que le reste de la flotte. Pendant ce temps, les équipages ayant rallié l'arrivée font les comptes et règlent les leurs… en toute bonhommie... Lire la suite... Mercredi 22 juillet 2009 Le podium, d'un souffle L'observation des fichiers météo le laissait pressentir. La folle cavalcade sur l'Atlantique et le golfe de Gascogne risquait de s'anémier fortement aux abords des côtes de Vendée. Le scénario s'est révélé conforme aux prévisions les plus extrêmes puisque, derrière Telecom Italia et CG Mer, le vent mollissait brusquement, laissant encore se faufiler Tzu Hang avant de retenir dans ses calmes l'équipage de Palanad II... Lire la suite... Mercredi 22 juillet 2009 Don Giovanni et mam'zelle Karine, maestros… "Telecom Italia" a coupé la ligne d'arrivée à 1h41'32'' en grand vainqueur de cette édition 2009 de Les Sables – Horta – Les Sables. L'équipage Giovanni Soldini –Karine Fauconnier s'est présenté par un vent de sud-ouest faible sous grand spi à la bouée de Nouch Sud… Sitôt franchie la ligne, les effusions pouvaient commencer. Temps de course : 6j05h39'32'', moyenne 8,49 nœuds. .. Lire la suite... Mardi 21 juillet 2009 Ils vont décrocher la lune Sauf retournement de situation, Telecom Italia devrait franchir la ligne d'arrivée devant les Sables d'Olonne ce soir (aux alentours de 21h30 suivant les dernières estimations). Giovanni Soldini et Karine Fauconnier auront dominé les débats de bout en bout, impressionnants de vitesse, de maitrise stratégique et de gestion du matériel comme de l'équipage. Un excellent bateau, un navigateur d'expérience qui le connaît sur le bout des doigts, une coéquipière aussi facile à vivre que talentueuse, la recette est parfois simple comme un bord de spi... Lire la suite... Mardi 21 juillet 2009 Objectif terre La fusée "Telecom Italia" a enclenché les boosters. Plus de 13 nœuds de moyenne, des pointes à 20 nœuds, Karine Fauconnier et Giovanni Soldini devraient arriver aux Sables d'Olonne dans la nuit de mardi à mercredi. Dans son sillage, Wilfrid Clerton et Loïc Lehelley (CG Mer) conservent leur petit matelas d'avance sur leurs poursuivants. C'est Axel Strauss et Juerg Burger (Tzu Hang) qui ont repris la troisième place démontrant ainsi une aisance qui s'affirme au fur et à mesure des jours de course. L'arrière de la flotte pointe maintenant à plus de 300 milles des premiers….. Lire la suite... Lundi 20 juillet 2009 Un golfe, pas si clair La tête de flotte abordera ce soir les abords du golfe de Gascogne à l'heure où le vent devrait être le plus fort. Des conditions pas forcément idéales qui expliquent en partie le large tour donné à la pointe nord-ouest de l'Espagne par les bateaux de tête. Tous ceux qui ont fréquenté les parages du cap Finisterre par mauvais temps savent à quel point la mer peut vite y devenir méchante. Le peloton de queue enregistre déjà des vitesses significatives, signe que le front est déjà sur eux, quand, en tête de flotte, on se prépare... Lire la suite... Lundi 20 juillet 2009 Faire front Au gré des systèmes dépressionnaires, la flotte continue d'avancer à plus ou moins grande vitesse vers Les sables d'Olonne. Les petits centres de basses pressions peu actifs qui se forment actuellement sur l'est de l'Atlantique amènent des régimes de vents variables : modéré à fort à l'avant des fronts, le vent peut mollir brutalement dans les zones de transition. Si rien ne semble devoir perturber la marche des leaders, à l'arrière de la flotte certains bateaux ont subi des coups de freins brutaux... Lire la suite... Dimanche 19 juillet 2009 « Mets du charbon, t'occupe pas des signaux… » Comme une locomotive folle, la flotte des Class 40 profite des conditions de vent soutenu sur zone pour filer à grande vitesse vers la pointe de l'Espagne. Les records de vitesse tombent les uns après les autres. "Telecom Italia" ouvre toujours la route devant une bande de furieux qui dansent devant le buffet d'une première place qui, sauf incident, semble promise à Giovanni Soldini et Karine Fauconnier. Sur une route un peu plus nord, Wilfrid Clerton et Loïc Lehelley (CG Mer) ont réussi à s'emparer de la deuxième place... Lire la suite...
Pages : 1 2 3 4 5 6  • suivante»