Suivre la course

Brèves

Pages : «précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14  • suivante»
Jeu 6 Juil 11h54 : Message de Jean-Christophe Caso, co-skipper de Serenis Consulting

Tout va bien à bord. Le reaching à 25 nœuds est passé, nous sommes au près, c'est un peu plus cool. Il y a 17 nœuds. On essaye de glisser vers Horta. Pas facile de revenir sur les bateaux de devant. Notre passager pas du tout clandestin (il est bagué) commence à prendre ses marques, il a attaqué nos biscuits. Tu parles d'un pigeon voyageur !

A la prochaine !

Jeu 6 Juil 10h28 : Message de Massimo Juris, skipper de Colombre XL

ENG : Yesterday July 5th was a very wet day. Beside the rain from the famous depression it was the sea and waves. Not a big sea or waves but the very fast close reaching course made us load tons of water over the boat and ourselves. As often happens I had underestimated the problem and dressed with the "spare" weather gear. Big mistake in a few hours at the end of morning I ended up soaked wet , miserable and a bit sick. The out came the new Slam gear and just for safety the Ursuit under it, a perfect combination. Yesterday we were not sure how our position will develop but this morning it is a clear 4th. This will change... but what we love of this position is to be near and able to confront ourselves with the "tough" guys. Everything good on bord now we wait for some sun.

FRA : Hier, mercredi 5 juillet, a été une journée très humide. En plus de la pluie liée à la fameuse dépression, il y a eu de la mer et des vagues. Nous avons ramassé des tonnes d'eau sur le pont et dans la figure. Comme souvent, j'ai sous-estimé le problème de l'habillement. Une grosse erreur car en quelques heures, j'ai fini trempé, humide et malade. La situation s'est améliorée lorsque j'ai enfilé la combinaison sèche SLAM. Hier, nous n'étions pas très sûrs de notre position, ni de comment elle allait évoluer, mais à présent, c'est clair, nous sommes 4e. Cela changera peut-être mais nous aimons occuper cette position et aussi le fait de pouvoir nous confronter aux ténors de la classe. Tout est OK à bord. Nous attendons le retour du soleil.

Jeu 6 Juil 10h11 : Message de Stéphane Bry, skipper de SPM / Gwada

Bonjour,

On file à 10 nœuds, droit sur notre cible, les Açores. On attendait la bascule au Nord-Ouest et elle est survenue non sans peine vers 22 heures hier soir. On a passé la journée avec nos copains de Simple Vé, quelques mots à la VHF comme si c'était tout à fait normal de se retrouver si proches, si loin... Depuis, on déroule, sous Code 0 ou solent, en fonction du vent mais aussi de notre humeur... J'avais remarqué lors de mes quelques pérégrinations que les fichiers météo avaient du mal à retrouver leur Nord, je l'ai de nouveau observé. C'est étonnant autant d'approximations... bref ce n'est pas grave, quand ils sont à l'ouest, on fait sans. Sinon, on a fait un peu de maintenance : winchs, moteur. On a fait sécher aussi. C'est le bonheur quand le sac de couchage est sec, mais ça dure rarement longtemps. Ce matin, le temps est gris, humide et le vent oscille entre 10 et 17 nœuds.

Tout va bien pour SPM/Gwada.

Stéphane

Jeu 6 Juil 09h45 : Message de Cédric de Kervenoael, skipper de Transport Hesnault – Cabinet Z

Bonjour,

Journée de dingue hier, qui s'est soldée à 19 heures par un code 5 déchiré, point d'amure arraché... L'Atlantique s'est offert à nous à la faveur de quelques rayons de soleil c'était vertigineux. Foncer façon dériveur au milieu de tout ça est définitivement magique. Le vent a refusé dans la nuit et nous sommes au près dans 10 nœuds de vent, ce qui est moins drôle mais un peu reposant.

Bonne journée de la part des avocats barbus transporteurs...

Jeu 6 Juil 09h44 : Message de Franz Bouvet, skipper de YODA

On est maintenant au près avec un ciel gris. On espère bien gagner quelques places.

Jeu 6 Juil 08h38 : Message de Sidney Gavignet, skipper d'Oman Sail

ENG :

Hello there !

Her exellency the boat is well trim, well balance, the bird is well fed, and Fahad is having a good rest. Time to bring explanations to our yesterday's lost. Around 10 UTC, we broke our bow sprit, this long tube sticking at the nose of the boat, this peace is an extension of the boat to carry the reaching and downwind sails.

At the time we were sailing with te Code 0. It took us quite a bit of time to drop the sail, normally it should have been furled and easy to manipulate, but here we had a real risk of having it sucked by the sea or blown by the wind. We finally managed to drop it and geti t inside the boat.Then we had to remove the broken carbon piece and clean the ropes. But that was only one half of the job, then we had to install the genoa and keep sailing again. Tired we were. The rest of the day was about recovery and communication with the team to appreciate the various options. Now we are back racing, even with the others, as the upwind conditions do not allow to use the bowsprit.

I have to admit that, being tired left the door open in my mind to few negative thoughts. But offshore is not an easy sport I am doing it for long enough to know that. And I am not doing that alone, Oman sail is on the same journey since good few years now. Fahad, is an amazing illustration of the work and hours spent on the watter. It is toug here and I know that Fahad can push it as farr as I ask him. We are not giving up, our luck is in the fact that the end of this leg is upwind. We will struggle in light winds without Code 0, but we are still racing. Our team in Lorient is getting organised to find the best solution to make us race ready again on the second leg... that will be an other chapiter, let's leave this one first !

FRA :

Bonjour à tous,

Son excellence le bateau est bien équilibré, l'oiseau est bien nourri et Fahad se repose bien. Il est temps d'apporter des explications concernant nos pertes d'hier. Vers 10 heures UTC, nous avons cassé notre tangon, ce long tube au nez du bateau, cette pièce qui n'est autre qu'une extension du bateau pour supporter les voiles de reaching et de portant.

A ce moment, nous naviguions sous Code O. Il nous a fallu beaucoup de temps pour affaler la voile. Normalement, il aurait dû facile à manipuler mais dans le cas présent, il y avait le risque de le voir aspiré par la mer ou soufflé par le vent. Nous avons finalement réussi à le rentrer à l'intérieur du bateau. Ensuite, nous avons dû enlever le morceau de carbone cassé et nettoyer les bouts. Mais ce n'était alors que la moitié du travail car ensuite, nous avons dû installé le génois et poursuite notre route. Fatigués nous étions. Le reste de la journée a consisté à récupérer et à évaluer les différentes options avec l'équipe. Maintenant, nous sommes de retour en course, et à égalité avec les autres, car les conditions ne permettent pas d'utiliser le tangon.

Je dois avouer qu'avec la fatigue, la porte s'est ouverte à quelques pensées négatives. La course au large n'est pas un sport facile. Je le fais depuis assez longtemps pour le savoir. Et je ne le fais pas seul. Oman Sail est dans l'aventure avec moi depuis des années. Fahad est une illustration parfaite de l'incroyable travail qui a été réalisé et du nombre important d'heures passées sur l'eau. C'est dur en ce moment, mais je sais que Fahad peut pousser aussi fort qu'on lui demande. Nous ne baissons pas les bras. Notre chance serait que cette première étape se termine au près. Nous lutterons dans des vents légers sans Code 0 et nous continuerons de faire la course. Notre équipe à Lorient s'organise pour trouver la meilleure solution pour préparer la deuxième manche. Mais ce sera un autre chapitre. Pour l'instant, restons concentrés sur celle-ci !

Jeu 6 Juil 07h49 : Message de Miranda Merron, co-skipper de Campagne de France

ENG : Not much to report other than a brief speed test with Aina yesterday when she caught up with us just as we changed sails. Fast reaching, speeds occasionally hitting 22 knots. VERY wet! Ursuit drysuit conditions. Sadly the fun came to an end before dark when the wind started to head and now we are almost upwind, which is much less amusing. And that is how it will be for the foreseeable future, according to the forecast.

Campagne de France

FRA : Il n'y a pas grand-chose à signaler, mis à part un speed test avec AINA Enfance et Avenir, hier, qui nous a rattrapé juste quand nous avons changé de voile. Un bord de reaching rapide, avec occasionnellement des pointes jusqu'à 22 nœuds. Très humide ! Malheureusement, le plaisir a pris fin à la tombée de la nuit quand le vent a commencé à tourner. Maintenant, nous sommes au près, ce, qui est beaucoup moins amusant et si l'on en croit les prévisions, ça va rester ainsi un moment.

Campagne de France

Jeu 6 Juil 06h37 : Message de Hiroshi Kitada, skipper de KIHO

Bonsoir tout le monde,

Pas de commentaires sur la course mais des jolies images, chacune avec son commentaire, afin de donner un peu l'idée de l'atmosphère à bord.

Photo 1 : Mini radis et mini carottes
Je trouve que les mini-radis que nous avons embarqués avant le départ sont piquants à point et croustillants à la perfection : ils m'aident beaucoup à surmonter l'état de somnolence. Ceci-dit, j'ai l'impression qu'ils sont un peu trop piquants pour Shota... Les carottes sont trop bonnes. Non pas que vous ne puissiez pas survivre pendant un moment sans nourriture fraîche, mais s'il y a, c'est bon pour le moral aussi.

Photo 2. Dans la pétole
Pour donner un sens à l'attente et pour essayer de calmer l'impatience on s'est dit : pourquoi ne pas essayer pas de faire quelques belles photos ? Selon Shota cette pose, à contre-jour, n'est pas mal. Qu'en pensez-vous ?

Photo 2. Shota et l'A2
L'A2: Shota semble avoir atteint un bon niveau de familiarité avec l'objet, mais ... désolé de ne pouvoir pas vous assurer que nous ne ferons pas des autres fautes d'ici à la fin.

(photos à découvrir sur le Facebook de la course : Les Sables – Horta – Les Sables)

Jeu 6 Juil 06h29 : Message d'Olivier Roussey, skipper d'Obportus IV

Après avoir passé la journée d'hier quasi sans vent, ce qui n'est pas pour nous arranger sur le temps d'arrivée, nous avons retrouvé du vent soutenu cette nuit : entre 15 et 22 nœuds. On descend au reaching, grand-voile haute et gennaker puis solent... Nous naviguons à vue avec Montres Herbelin.

Tout va bien à bord, malgré la fatigue. Pas d'avarie majeure. A déplorer toutefois, la perte de la girouette.

Jeu 6 Juil 06h24 : Message de François Lassort, skipper de Montres Michel Herbelin

Bonjour,

Ça y est, nous sommes enfin dans des vents portants vers Horta. Nous venons de passer une très belle journée de navigation au près débridé vers le sud d'un centre dépressionnaire pour atteindre les vents plus favorables pour notre route vers les Açores. Nous en avons profité pour dormir et bien nous reposer. Nous naviguons au cap 240 sous grand-voile et gennaker. Notre vitesse tourne autour des 10 à 11 nœuds (eh oui, nous sommes en Vintage). Le vent est maintenant établi au 345 - 350° pour 13 nœuds. Nous espérons passer la ligne avant lundi midi. Sinon la vie à bord est très confortable (en rapport à d'autres bateaux) ! Aujourd'hui, tartiflette au menu, histoire de penser aussi un peu à la montagne.

A demain,
François

Mer 5 Juil 16h35 : Message de Phil Sharp, skipper d'Imerys


ENG :

Hi,
Very wet and fast sailing today... the boat is going like a train!
We are pleased to be maintaining the lead but Tales II is very quick reaching and is currently clawing back a few miles so we are pushing the boat to its limit to try and keep our advantage.

We managed to get some good rest last night though for the first time this race. In other words sleeping for more than 1 hour at a time which is a luxury for offshore sailors! Often get woken up though with the boat on its side after pushing to hard !

Phil

Navigation très humide et rapide aujourd'hui… Le bateau va comme un train ! Nous sommes ravis d'être toujours en tête, mais Tales II est très rapide et il grappille quelques milles sur nous. Nous poussons le bateau à sa limite pour essayer de garder l'avantage.
Nous avons réussi à bien nous reposer la nuit dernière, et ce, pour la première fois depuis le départ. Dormir plus d'une heure d'affilée, c'est un luxe pour les marins.

Phil

Mer 5 Juil 14h48 : Message de Marc Dubos, skipper d'Esprit Scout

La fête de l'Independance Day est finie. Il faut ranger les drapeaux et nettoyer les confettis. Heureusement que les jours se suivent et ne se ressemblent pas car le passage d'un petit front orageux a laissé des traces sur le bateau et l'équipage, le vent passant subitement de 15 à 40 nœuds. Départ au lof bien violent, affalage du spi vraiment sport. Quelques poulies cassées, mais un spi rentré entier dans le bateau avec quelques centaines de litres d'eau. Il en reste encore à écoper si quelqu'un veut venir aider ;) Le vent parti, il reste la mer qui nous a balloté comme un bouchon avec des déferlantes explosant sur le pont. Jean-Luc et moi sommes restés dehors, le bateau bien fermé, pour ne pas en rajouter par l'arrière, de l'eau, vous aurez bien compris ! Les organismes bien secoués vont tenter de se remettre en bonne forme.

Mer 5 Juil 12h44 : Message de Jean Galfione, skipper de Serenis Consulting

Bonjour à tous,

Ici tout va bien. Après avoir battu le record du bateau (29 nœuds !), nous restons concentrés pour trouver le bon chemin et faire avancer le bateau. Nos petits camarades ne lâchent rien, c'est motivant. En ce moment nous avons 20 noeuds de vent et faisons route directe vers les Açores. C'est humide dehors. Un pigeon est venu se reposer sur le bateau, on l'a mis à l'abri.

A bientôt,
Jean et JC

Mer 5 Juil 12h43 : Message de Franz Bouvet, skipper de YODA

Bonjour,

Ça va mieux qu'hier, avec un vent régulier.

Mer 5 Juil 11h28 : Message de Sidney Gavignet, skipper d'Oman Sail

Je viens de vos écrire un message et u moment de l'envoyer le logiciel a craché. Celui-là va être plus court. Ambiance Volvo Ocean Race : gîte, eau, machine à laver...en un tout petit peu moins fort car les bateaux ont moins de puissance. Fahad s'adapte au rythme de l'équipage réduit mais souffre encore du sommeil la nuit, il va apprendre à profiter de chaque instant de repos pour dormir.

Nous avions un oiseau dans le mât hier soir, il se reposait. A l'occasion d'une prise de ris qui le délogea de son perchoir, il est venu se poser sur mon épaule à la barre. Fahad est venu le prendre et le poser à l'intérieur au sec. Chouette, non ?! Voilà pour aujourd'hui, il faut que je monte à la bataille relayer mon soldat.

Bonne journée à vous

PS : Nous voyons Stella Nova sous le vent
Sidney

Pages : «précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14  • suivante»