Suivre la course

Brèves

Pages : «précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14  • suivante»
Lun 3 Juil 06h21 : Message d'Antoine Magré, skipper de Palanad II

Bonjour,
Première nuit bien passée, malgré le calme de la météo, le combat fait rage et nous essayons de grappiller chaque mètre sur nos voisins dés que l'on peut. Le gros du groupe est encore assez groupé, la suite dépendra de qui sort du trou d'air en premier.
Bonne journée,
Antoine

Lun 3 Juil 06h16 : Message de Jan Paukkunen, co-skipper de FUJI

Au départ, nous avons rencontré des problèmes pour hisser la grand-voile et nous avons franchi la ligne avec 8 minutes de retard sur les autres. Après ça, nous avons réussi à revenir et même à doubler six bateaux, mais nous avons pris un casier et il nous a fallu près de 15 minutes pour nous en défaire. Les conditions sont difficiles, avec des vents légers très instables. Le bateau et l'équipage sont toujours en un seul morceau et nous espérons passer les bateaux Vintage qui sont devant nous.

Jan Paukkunen

---

On the start we had problems when we hoist the main and starts about 8mn late.

After that we have been able to pass six boats just to loose some of then by catching the crab pot, which took us about 15 min to release ourselves.

Weather has been challenging, light wind with constant huge shifts.

Boat and crew are still in one piece and we are aimimg to pass vintage boats in front of us.

-jan paukkunen

Lun 3 Juil 06h00 : Message de Sidney Gavignet, skipper d'Oman Sail

Le jour se lève après une nuit de brise légère...très légère. Mais pas de surprise, nous nous y attendions. Notre bateau souffre d'un manque de puissance dans nos voiles, mais la nuit ne semble pas avoir été si dramatique. Nous avons fait de bonnes rotations avec Fahad. Nous sommes bien reposés. Le vent est toujours entre 3 et 5 nœuds.
Hier, Tales II a déroulé un grand genaker de tête, très grand, et est parti avec un nœud de plus que le reste de la flotte. Les écarts se font au gré de la voile qui correspond à la force et l'angle de vent.
C'est un vrai plaisir de naviguer dans cette flotte, avec tous ces bateaux.
Allez, petite sieste du matin pour moi...

Sidney

Dim 2 Juil 12h08 : Bye-bye les Sables !

Après presque une heure de course, les 19 duos des Sables – Horta ont bouclé le petit parcours de dégagement long de six milles mouillé en baie des Sables d'Olonne. Déjà en tête à la première marque, Transport Hesnault – Cabinet Z (Cédric de Kervenoael – Robin Marais) a été le premier à mettre le cap au large même si, très vite, Imerys (Phil Sharp – Corentin Douguet) a repris les commandes de la course.

Dim 2 Juil 11h03 : C'est parti!

Comme prévu, à 13h02, la flotte des 19 Class40 de la 6e édition des Sables-Horta s'est élancée. Positionné en milieu de ligne, AINA Enfance et Avenir d'Aymeric Chappellier et Arthur Le Vaillant a pris le meilleur départ. Un départ donné dans une douzaine de noeuds de vent sur une mer plate

Dim 2 Juil 07h14 : Le programme du jour

C'est le Jour J ! Les Class40 quitteront le ponton Vendée Globe de Port Olona à partir de 10h45 pour rejoindre la zone de départ située entre Tanchet et Le Puit d'Enfer, au sud de la grande plage des Sables d'Olonne. La procédure de départ sera lancée à 12h54. Les 19 duos s'élanceront ainsi à 13h02 en direction des Açores !

Sam 1 Juil 11h39 : Le parcours de dégagement à la loupe

Demain, dimanche 2 juillet, le coup d'envoi de la 6e édition des Sables – Horta sera donné à 13h02. Les 19 duos en lice entameront alors les 1 270 milles de la première étape par un petit parcours de six milles en baie des Sables d'Olonne. « Ils rejoindront une bouée de dégagement située à environ deux milles de la ligne de départ, mouillée, elle, entre Tanchet et Le Puit d'Enfer. Ils la laisseront à tribord avant d'enrouler la cardinale Nouch Sud. Ensuite, ils contourneront une bouée gonflable devant la grande plage des Sables en la laissant à tribord, puis ils descendront vers une autre marque gonflable située au large de l'Abbaye Saint-Jean d'Oberstier. Dès lors, ils prendront le large », a détaillé Jean Coadou, Directeur de course adjoint.

Sam 1 Juil 10h39 : Une petite sortie en mer pour Oman Sail

Alors que la présentation officielle des skippers se termine tout juste, Sidney Gavignet et Farah Al Hasni s'apprêtent à effectuer une petite sortie en mer, ce samedi. « Nous partons naviguer histoire de nous remettre dans le bain, de nous assurer que tout est en place, puis de faire un petit bout du parcours de dégagement prévu demain afin de prendre quelques repères visuels à terre. Le point positif, c'est que si nous avons le temps de sortir, c'est que nous sommes prêts et que le bateau l'est aussi. J'avoue cependant que j'étais un peu inquiet et pas très content de notre préparation il y a quelques jours, mais depuis hier, nous sommes enfin rentrés dans les clous et c'est plutôt agréable. De plus, vêtements, nourriture…tout est à bord. Il ne nous reste que le frais, qui reste au frais pour l'instant, à charger »

Sam 1 Juil 08h06 : Antoine Magré, skipper de Palanad II (43) : « Le tension monte doucement »

« Pour moi, c'était un peu la course parce que j'avais ma remise de diplôme à l'Université de Cambridge, hier. A présent, la tension monte doucement. La météo a l'air intéressante. Ça va vraiment être une super course. C'est sympa parce je fais l'aller avec mon père et le retour avec Jean-Philippe Saliou, avec qui j'ai fait la Normandy Channel Race l'année dernière. Le bateau est prêt. On a fait les premières régates du RORC en début de saison et ça s'est bien passé. Nous sommes donc en forme pour essayer d'aller gagner en Vintage. Une belle course en perspective ! »

Sam 1 Juil 07h25 : Présentation des skippers et briefings

Ce samedi, veille du coup d'envoi de la 6e édition des Sables – Horta, les organisateurs vous convient à 11 heures, sur la tente de la couse, à Port Olona, pour une présentation officielle des 38 marins en lice. Ces derniers auront, eux, aussi rendez-vous à 18 heures, pour les traditionnels briefings départ et météo.

Ven 30 Juin 14h46 : Les anciens vainqueurs et les temps de course

Petit retour sur le palmarès de la course, avec le détail des temps de course. A ce jour, le meilleur chrono pour faire l'aller et le retour entre les Sables d'Olonne et Horta a été établi lors de la dernière édition, en 2015, par le duo Yannick Bestaven – Pierre Brasseur, avec notamment un temps canon sur la deuxième étape : 4 jours 17 minutes et 38 secondes. Sera-t-il battu cette année ? Les paris sont ouverts…

2007 :

25 Appart'City – Yvan Noblet et Patrick Morvan en 13 j 00h 31mn 09s (sur le parcours Les Sables - Madère - Les Sables)

2009 :

55 Telecom Italia – Giovanni Soldini et Karine Fauconnier en 12 j 17h 34min 38s

2011 :

109 Bureau Veritas – Séphane Le Diraison et Vincent Barnaud en 13 j 05h 53min 26s

2013

130 GDF SUEZ - Sébastien Rogues, Armel Tripon et Fabien Delahaye en 13j 08h 26mn 42s

2015

142 Le Conservateur – Yannick Bestaven et Pierre Brasseur en 11j 19h 30mn 31s

Ven 30 Juin 10h03 : La tendance météo expliquée par Denis Hugues, Directeur de course

A J-2, les conditions météo pour la première étape de cette 6e édition des Sables - Horta s'annoncent plutôt agréables. Le point sur la tendance avec Denis Hugues, le Directeur de course : « Les duos devraient partir dans un flux de Nord-Ouest soufflant entre 10 et 15 nœuds. Ensuite, il leur faudra gérer une petite dorsale, et donc de la molle, au milieu du golfe de Gascogne avant que le vent s'établisse au secteur Est aux abords du cap Finisterre, tout en se renforçant par effets de côte. Toutefois rien de très méchant, a priori. Une fois que les bateaux auront dépassé le cap, le vent devrait tourner au Nord puis se stabiliser entre 15 et 20 nœuds et rester ainsi jusqu'à environ 200 milles des Açores. Sur la fin de parcours, il est prévu de repasser au Nord-Est puis de mollir. Pour l'heure, les routages laissent présager une arrivée des premiers à Horta en six jours. Cela promet une très belle première étape, avec de belles bagarres sur l'eau mais ce qu'il faudra surtout bien gérer, c'est la zone de transition au milieu du golfe de Gascogne car ensuite, ça risque d'être essentiellement une course de vitesse quasiment jusqu'à l'atterrissage sur Horta. »

Mer 28 Juin 14h27 : Contrôles de jauges en cours

Les contrôles des bateaux par la Fédération Française de Voile ont débuté hier après-midi, et se termineront au plus tard vendredi, à 16 heures. Ainsi, une équipe composée de trois arbitres contrôleurs d'équipement course au large vérifie la conformité des skippers et de leurs bateaux. À savoir qu'il n'y pas d'ordre de passage, les premiers skippers inscrits sont les premiers servis. Dans le cas d'un non-respect du règlement, les contrôleurs feront un nouveau passage pour que les marins en question se mette en conformité.

Mer 28 Juin 14h26 : Briefing sécu

Ce mercredi, à 14 heures, les 38 marins engagés dans la 6e édition des Sables – Horta se sont réunis pour le briefing sécurité. Lors de ce rendez-vous, Pierre-André Saladay, navigateur, radariste et tacticien au sein de la 24F, leur a présenté les différents dispositifs de secours mis en place en cas de nécessité, rappelant notamment que deux avions de la Marine Nationale sont en alerte à terre en permanence (l'un à Lorient et l'autre à Dakar) et donc prêts à décoller à tout moment pour assurer les sauvetages en mer, mais aussi qu'une flotte de six avions remplit en permanence une mission de protection et de surveillance du territoire, tous étant, bien entendu, équipés et formés au sauvetage.

Mar 27 Juin 16h43 : Serenis Consulting et Transports Hesnault – Cabinet Z à poste aux Sables d'Olonne

En fin d'après-midi, ce mardi, Transports Hesnault – Cabinet Z et Serenis Consulting ont rejoint Port Olona à leur tour. Ils sont donc désormais 16 Class40 (sur les 19 attendus) à poste aux Sables d'Olonne. « Le convoyage s'est bien passé même si les conditions ont été assez molles. Nous avons d'ailleurs dû faire un peu de moteur à un moment mais heureusement, nous avons pu refaire de la vraie voile après Belle-Ile. Je suis content d'être là », a déclaré l'ex perchiste à son arrivée, par ailleurs désormais pleinement remis à la suite de la petite opération qu'il avait subie à la main après avoir contracté un staphylocoque, en mai dernier. « C'est désormais de l'histoire ancienne. C'est resté un moment gonflé mais depuis trois semaines, je peux me resservir de ma main à fond », a ajouté le skipper.

Pages : «précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14  • suivante»