Suivre la course

Brèves

Pages : «précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14  • suivante»
Jeu 20 Juil 09h05 : Arrivée des 5e et 6e

Match race entre OMAN Sail et Stella Nova qui naviguent au coude à coude. Les 2 bateaux sont attendus sur la ligne vers 13h.

Jeu 20 Juil 07h47 : Serenis Consulting (Jean Galfione – Nicolas Troussel), 4e aux Sables d'Olonne

Serenis Consulting a franchi la ligne d'arrivée de la deuxième étape de la 6e édition des Sables – Horta en quatrième position, ce jeudi 20 juillet à 09h 42min 24s (heure de Paris). Jean Galfione et Nicolas Troussel ont ainsi mis 5 jours 14 heures 42 minutes et 24 secondes pour boucler les 1 270 milles du parcours entre les Açores et la Vendée, à la vitesse moyenne de 9,44 nœuds. Leur écart au premier, AINA Enfance et Avenir, est de 6 heures et 04 minutes. Leur écart au précédent est de 5 heures et 19 minutes.

Jeu 20 Juil 05h43 : Message de François Lassort, skipper de Montres Michel Herbelin

L'arrivée est à moins de 24h...
Nous terminons la course tranquillement.
En effet après avoir envoyé notre
spi que nous conservions prudemment pour la dernière ligne droite, nous avons cette nuit subit 2 grains avec des vents à plus de 35 noeuds. Notre vaillant spi medium n'a pas resisté au deuxième. Nous avons un ETA vers 6h UTC demain matin. Top, une arrivée de jour!!!
Les conditions des 3 derniers jours ont mis le matériel et les hommes à dure épreuve. Je pense à Olivier qui rentre seul....
A très vite aux Sables
François

Jeu 20 Juil 05h27 : Prochain bateau sur la ligne

Serenis Consulting, skippé par Jean Galfione et Nicolas Troussel, est attendu sur la ligne d'arrivée aux environs de 9h30 ce jeudi matin.

Jeu 20 Juil 00h55 : AINA Enfance et avenir en approche de la ligne

A moins d'une heure de l'arrivée, Team Aïna 151 est en tête de la flotte, talonné par IMERYS Phil Sharp Racing à moins de 2 milles et Tales II environ 5 milles derrière.

Mer 19 Juil 18h26 : Message de François Lassort, skipper de Montres Michel Herbelin

Bonjour,

Une nuit difficile avec un pilote qui nous fait empanner dans 35 nœuds de vent, sans faire heureusement trop de dégâts (latte supérieure de GV cassée, Code 5 en poupée autour de l'étai, un manque cruel de voile d'avant en état ou adaptée au temps, et sans doute une fatigue qui commence à se faire sentir). Nous voilà loin de Zahia et Palanad II qui filent entre 14 et 15 nœuds. Nous ne lâchons rien toutefois pour limiter les écarts à l'arrivée. Nous sommes entrés dans le golfe de Gascogne, le vent s'est un peu calmé. Nous allons renvoyer notre spi medium réparé à bord avant -hier, en espérant qu'il tienne jusqu'à l'arrivée.

A très vite aux Sables,
François

Mer 19 Juil 18h09 : Message de Miranda Merron, co-skipper de Campagne de France

25 - 30 noeuds de vent, rafales à 38, mer courte et horrible, et nous sommes toujours avec 4000 mètres de fond. Dans une soixantaine de milles, nous arrivons au plateau continental où ça remonte à 150 mètres de fond. En espérant que ça ce calme un peu d'ici là. Nous venons de traverser l'autoroute de cargos entre Ouessant et le cap Finisterre.

25 - 30 kts, gusting 38. Horrible, short sea which the boat piles into at pace. We are still in 4000 metres of water, but in 60 or so miles, we will reach the edge of the continental shelf, where the sea floor rises to a depth of 150 metres or less. Hope it has calmed down a bit by then, otherwise it will go from horrible to frightening.
We have just crossed the shipping highway between Ushant and Cape Finisterre. One near miss in reduced visibility with a ship yesterday which was passing clear ahead, although quite close, and got cold feet at the last minute, altering course to slide down our leeward side, close enough to see crew on deck and wave at each other.

Campagne de France
Entering Bay of Biscay

Mer 19 Juil 15h49 : Entrée à Port Olona

Les premiers bateaux de la deuxième étape des Sables – Horta sont attendus demain entre 2 et 6 heures du matin sur la ligne d'arrivée. A noter cependant qu'en raison des horaires de marées, l'entrée dans le chenal ne sera pas possible pour les Class40 entre 7 heures et 9h45.

Mer 19 Juil 12h39 : Message d'Ari Kansakoski, skipper de FUJI

ENG

Hi,

Finally sorted the problem with code 0 and we are under way with Solent and main. Luckily nothing broke and we are ok. Wind is 25 to 30kn. We hit twice gusts of 40kn.

Ari

FRA

Bonjour,

Finalement, nous avons eu un problème avec le Code 0 et nous naviguons sous la route, sous solent. Heureusement, rien n'a cassé et nous sommes ok. Le vent souffle entre 25 et 30 nœuds. A deux reprises, nous avons eu des rafales à 40 nœuds.

Ari

Mer 19 Juil 10h20 : Message de Phil Sharp, skipper d'Imerys

ENG

Early this morning we had a big incident with our largest spinnaker. Sailing downwind there was a loud bang at the top of the mast. Suddenly the entire sail fell into the water and begin to drag alongside the boat. I shouted to Adrien who was asleep at the time and in a flash he was up on deck already starting to haul the spinnaker out of the water.

We managed to stop the boat, sail backwards and then tack in order that it didn't tangle with the rudders or keel and instead floated out freely on one side. We miraculously managed to then drag the spinnaker back on board with no damage, a massive relief, but at the same time we found the cause - the webbing at the top of the sail had failed, so we can no longer use it (photo).

Promptly, we hoisted the smaller fractional spinnaker and are now making good speed with stronger winds (luckily for now), ahead of our new mission to recover the miles lost during the incident…

Aside from the drama and disappointment - we are having some really fun downwind sailing, riding this cold front (bad weather) all the way to our arrival in Les Sables! We hope to be finishing just after midnight UTC. Although Aina looks unstoppable, Tales II is not far ahead so there is still a chance of closing in on them before the finish. It's sailing, anything can happen…

FRA

Tôt ce matin nous avons eu un gros problème avec notre grand spi. Nous étions au portant quand j'ai entendu au bruit énorme en haut du mât. La voile est soudain tombée à l'eau et a commencé à glisser le long du bateau. J'ai appelé Adrien qui était endormi à ce moment-là, il s'est levé d'un bond et a sauté sur le pont pour tirer la voile hors de l'eau.

Nous avons réussi à arrêter le bateau, faire marche arrière sous voile et virer de bord afin que la voile ne se prenne pas dans les safrans ou la quille et qu'au contraire elle flotte librement sur un côté du bateau. Par miracle nous avons réussi à récupérer la voile entière à bord, ce qui a été un énorme soulagement, et par là même avons trouvé la cause de l'incident : la sangle en haut de la voile s'est rompue et nous ne pouvons plus l'utiliser.

Rapidement, nous avons hissé le petit spi et faisons route avec une bonne vitesse et des vents plus forts (une chance pour le moment), avec comme objectif de regagner les milles perdus pendant l'incident.

Mis à part ce souci et la déception qui va avec, on s'éclate vraiment à naviguer au portant en surfant ce frond froid (mauvais temps) jusqu'à notre arrivée aux Sables! On espère terminer avant minuit TU. Bien qu'Aina semble imbattable, Tales II n'est pas très loin devant nous et nous avons encore une chance de les rattraper avant la fin. C'est de la voile, tout peut arriver...

Mer 19 Juil 09h37 : Message de Jean Galfione, skipper de Serenis Consulting

Bonjour,

Tout va bien à bord, hormis un spi déchiré. Du coup, nous naviguons avec le medium. On se prépare à gérer la dep qui arrive pour cette dernière journée. Ce matin, deux cachalots ont frôlé la coque. Sensation très partagée ... Sinon, niveau course, eh bien il faut tenir.

Jean et Nico

Mer 19 Juil 09h34 : Message de Cédric de Kervenoael, skipper de Transport Hesnault – Cabinet Z

Nuit d'ivresse sur Transport Hesnault Cabinet Z, sous spi et grand-voile à un ris. Rémi exulte et moi je sers les fesses, comme dirait Gonzalo. 18 noeuds dans les surfs, le bateau à plat trace un sillage phosphorescent, signe d'une vie micro organismique importante. C'est impressionnant et au moment où je vous écris le speedo affiche 17 noeuds.

On a tartiné toute la nuit en se relayant toutes les heures et demi. Attendons avec impatience le premier post-report pour savoir si nous avons pu distancer nos deux camarades Vintage et si nous avons réussi à accrocher nos amis italiens de Colombre XL qui étaient distants d'une quarantaine de mille en latitude, mais de quinze milles en distance à l'arrivée.

Coté état du bateau, le code 5 réparé à Horta a explosé avant hier et est HS tandis que nous avons affalé la GV hier pour que Rémi fasse deux réparations liées à l'absence de protection des barres de flèche. Pour le reste RAS.

Tout ça ne fait que commencer...

Mer 19 Juil 09h28 : Message de Franz Bouvet, skipper de YODA

On pensait hier que ça serait plus calme. On a 30 nœuds en permanence. Ça avance bien mais ça mouille.

Mer 19 Juil 09h25 : Message de Marc Dubos, skipper d'Esprit Scout

Arggghh, y'a plus d'oignons pour agrémenter nos petits plats ! Mais chef Marc sait y faire pour cuisiner dans la gite, on va s'en sortir… Hier, vers 13 heures, alors qu'on faisait rissoler le dernier, lancés à une quinzaine de nœuds, on a tapé quelque chose, le choc n'a pas été si violent, l'étrave et les safrans n'ont rien, mais depuis le hublot, la peinture de la quille est égratignée sur bâbord. Rien de grave semble-t-il. Un gros poisson ? La rencontre tant désirée avec une baleine ? Ca serait rageant ! On a rattrapé les derniers, Mathieu commence à prendre du plaisir à barrer dans les vagues, des surfs à 21 ou 22 nœuds !!! Ca tombe bien, on va rester dans le même système météo pour un petit moment encore. Alors c'est parti pour la dernière ligne droite ! Bon, ça c'était le message écrit à l'avance hier soir pour ce matin. Cette nuit, nous nous sommes émerveillés de comment 20 nœuds fichiers peuvent devenir 30 nœuds établis avec des rafales à plus de 35, soit une marge d'erreur de plus de 50 %. Résultat, encore un peu de casse, encore des manoeuvres de nuit et encore une nuit pas si reposante que ça !

Mer 19 Juil 09h00 : Message de Miranda Merron, coskipper de Campagne de France :

ENG
Weird night.
Wind struggling to decide on strength and direction in between front end and back end of low.
It's raining.

FRA
Nuit étrange.
Le vent a du mal à décider de sa force et direction entre le début et la fin du front.
Il pleut.

Pages : «précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14  • suivante»