Déclaration d’arrivée Aïna – Enfance et avenir

Aymeric Chappellier, skipper d’AINA Enfance et Avenir : « On a bien cravaché. Lors des premiers jours de course, Eärendil ne nous a pas lâchés. A certains moments, il était plus rapide que nous et à d’autres, c’était l’inverse. Il a finalement choisi de faire la route directe et il s’est retrouvé plein cul alors que nous, on s’est positionné plus sud, ce qui nous a permis de finir avec un meilleur compromis cap-vitesse. En plus, on a profité d’un bon thermique pour terminer et on a bien accéléré sur les derniers milles. On arrive aux Sables avec un peu d’avance et on est content parce c’est souvent revenu par derrière lors de cette deuxième étape. Après, on savait que ça se terminerait au reaching et on était assez serein, mais c’est sûr que quand les autres recollaient, ça nous agaçait bien. Ça fait plaisir de gagner une nouvelle fois aux Sables, après avoir déjà gagné en Mini6.50. C’est un sans-faute pour nous cette saison ».

Rodrigue Cabaz, co-skipper d’AINA Enfance et Avenir : « On a construit notre victoire d’étape progressivement après s’être bien bagarré avec Eärendil. Après être resté ensemble un bon moment, on a finalement décidé que c’était fini entre nous, un peu comme dans un épisode des Feux de l’Amour (rires). C’est top de gagner. On a bien savouré mais on s’est aussi bien donné parce que ça revenait souvent par derrière. On a cramé quelques cartouches en termes de fatigue, mais ça a payé et c’est tant mieux. »

Please follow and like us: