Déclaration d’arrivée de Chocolats Paries-Coriolis composites

Jean-Baptiste Daramy, skipper de Chocolats Paries – Coriolis Composites : « On a mis un peu de temps à se mettre en route parce qu’on n’avait jamais navigué ensemble avec Ludo auparavant. Il a donc fallu que l’on trouve un mode de fonctionnement mais ça s’est bien passé. La première nuit, on s’est fait un peu distancer parce qu’on n’arrivait pas à tenir le grand spi comme les copains et à attaquer. Après, vu qu’on était décalé, on a fait notre propre route, un peu plus sud que les autres et ça a plutôt bien fonctionné. On est plutôt content. Le bateau a bien marché. On a encore appris plein de trucs et dans le cadre de la préparation pour la Transat Jacques Vabre, c’est chouette. Après la première étape, j’étais bien déçu. Là, quand je vois les générations de bateaux qui terminent devant, je me dis qu’on est à notre place. On a fait le boulot ! »

Ludovic Daudois, co-skipper de Chocolats Paries – Coriolis Composites : « Je suis content. Je termine la plus longue course de ma vie. On a vraiment eu des conditions très sympas. Comme disait JB, la mise en route a été un peu difficile. On aurait peut-être pu mettre le spi lourd d’entrée de jeu mais sur le moment, on a pris l’options de la sécurité. Après, on s’est refait et on est revenu dans le match, notamment sur la trajectoire qui a été, à mon avis, bonne, avec moins de distance parcourue. Moi, je suis complètement content. Je suis très satisfait d’avoir navigué avec JB. Ça a été un très grand plaisir même si j’ai été stressé pendant toute la route, avec toujours le souci de bien faire. En tous les cas, j’ai trouvé l’exercice du large génial. Topissime ! »

Please follow and like us: