Déclaration d’arrivée de SoS Méditerranée

Pascal Fravalo, skipper de SOS Méditerranée : « A part la fait que l’on se soit fait doubler quasiment sur la ligne d’arrivée, c’était super. C’était vraiment notre première expérience du large et on a appris pas mal de choses. Sur cette deuxième étape, je pense néanmoins qu’on a fait tout ce qu’il ne fallait pas faire mais c’est l’expérience qui rentre. Guillaume était plutôt dans le coup. Il n’y a pas eu de difficulté de vie à bord. Je trouve que cette Les Sables – Horta est une super épreuve pour préparer une transat comme la Jacques Vabre. Après, je suis un peu déçu et un peu fatigué, alors c’est difficile de faire un bilan à chaud. »

Guillaume Goumy, co-skipper de SOS Méditerranée : « Il n’y a pas de frustration sur la place. Je suis très content pour François et Thomas (Lassort) qui terminent devant nous, même si ce n’est jamais très plaisant de se faire doubler juste sur le fil. A un moment, on s’est aussi bien battu avec Cédric (de Kervenoael) et Nicolas (Boidevezi). Ça a été une étape assez difficile. On n’a pas tout suivi concernant les choix stratégiques. Les nôtres n’ont pas été les meilleurs. On a vu que les autres partaient plus au sud… enfin bon… C’était chouette malgré tout. Ça a quand même été 48 heures plus long que ce qu’on avait calculé au départ. Parfois on a trouvé le temps long, surtout quand on tombait dans des dévents. On tournait à droite, le vent changeait. On tournait à gauche, pareil… Quand on vit tout ça, on engrange de l’expérience. En tous les cas, l’épreuve, je l’ai trouvée super. L’escale à Horta, c’était génial. Moi, c’était ma première expérience au large et j’ai trouvé ça top. Je suis super content d’autant qu’on a eu beaucoup du portant à l’aller comme au retour. On a eu quelques galères techniques mais comme tout le monde. Le bilan est positif. »

Please follow and like us: