Déclaration d’arrivée Eärendil

 
Catherine Pourre, skipper d’Eärendil : « Sur la première partie de cette deuxième étape, c’est bien revenu par l’arrière et j’avoue que j’étais un peu amère. Après, les fichiers n’étaient pas très nets et je redoutais qu’à l’inverse, ça parte par devant. Cela s’est finalement vérifié car même si on était un peu nord et que l’angle, pour nous, était un peu moins sympa que celui d’AINA, ce dernier a fait le trou. Le plus dur pour nous reste cependant de ne pas avoir su et de ne toujours pas savoir où est Beijaflore car c’est une course au temps et dans ce contexte, on a envie de pouvoir contrôler ses adversaires. Au classement, on ne devrait pas lui passer devant, en revanche, ça a l’air plus faisable pour Volvo. Monter sur la troisième marche du podium au général, ce serait bien. »
 
Pietro Luciani, co-skipper d’Eärendil : « Cette deuxième étape s’est jouée en deux morceaux différents. Sur le premier, c’est revenu par l’arrière, ce qui nous a permis de revenir sur AINA qui avait fait un premier petit trou. Après, tous les deux, on est parti devant le front. Là, il y avait un gros avantage à prendre et on a fait le break. AINA a globalement mieux navigué que nous car même si on est souvent revenu à son contact, c’était souvent à cause d’un nuage ou de quelque-chose de particulier. Sur la deuxième partie, c’est clairement parti par l’avant. Les écarts se sont bien creusés et Aymeric et Rodrigue ont bénéficié d’un meilleur angle pour finir en étant plus sud. Ils ont très bien joué. En tous les cas, pour notre part, on est bien content de notre 2e place et on espère bien monter sur le podium au final. On va voir. »
Please follow and like us: