Suivre la course

Le journal de la course

Pages : «précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9  • suivante»
Jeudi 20 juillet 2017 Déclarations de Jean Galfione et Nicolas Troussel (Serenis Consulting), 4e aux Sables d'Olonne, 5e au général Jean Galfione, skipper de Serenis Consulting, 4e aux Sables d'Olonne : « L'objectif, sur cette deuxième étape, était de faire au moins aussi bien que sur la première. Nous terminons 4e, donc en termes de résultat, c'est parfait. On est très content. On s'est bien bagarré. A un moment, on a fait un choix stratégique qui nous a un peu décroché du gros de la flotte mais qui s'est avéré positif même si, j'avoue que pendant un moment, j'ai eu un doute. Au pointage, on s'est retrouvé 11e. C'était dur à accepter, même en sachant que ça ne durerait sans doute pas. D'ailleurs, ça a vite payé derrière et on a pu remonter au classement. La nuit dernière, la mer a été super compliquée au point qu'on avait l'impression qu'il y avait deux fois plus de vent qu'en réalité. Globalement, le bilan est super positif. Super première étape. Super deuxième manche. Autant avec Jean-Christophe (Caso) qu'avec Nico (Troussel), j'ai appris et vu des choses. C'est super intéressant d'avoir deux points de vue, deux façons de faire. Ça a bien fonctionné. Ce que je retiens surtout, c'est que le bateau est vraiment bien et que je suis de plus en plus à l'aise à bord. Je peux rivaliser avec de très bons marins et ça c'est bien. Ça me met en confiance même s'il y a évidemment encore plein de choses à améliorer. Nico m'a bien poussé à faire les manœuvres à l'avant. A présent, il faut que je passe à l'étape d'après, le mode « solo ». Ça va me faire du bien »... Lire la suite... Mercredi 19 juillet 2017 A moins de 200 milles de l'arrivée Il reste désormais moins de 200 milles à parcourir dans cette deuxième étape des Sables – Horta pour les leaders de flotte. Ces derniers sont, en effet, attendus sur la ligne d'arrivée entre 2 et 6 heures demain. A bord des bateaux, le rythme s'intensifie, celui des quarts évolue. Chacun est concentré sur ses réglages et tente de faire avancer sa machine le plus vite possible. Pour l'heure, ça file toujours plein pot, à 14-15 nœuds de moyenne. « C'est ambiance sous-marin », a assuré Arthur Le Vaillant dans un mail envoyé ce matin. A bord d'AINA Enfance et Avenir, lui et Aymeric Chappellier sont indiscutablement les plus rapides de la flotte, ces dernières 24 heures. Au coude-à-coude hier avec Tales II, le tandem Rochelais a finalement pris l'ascendant, ce mercredi après-midi, avec, en prime, un décalage intéressant au Nord d'une quinzaine de milles sur son adversaire. Lui est à présent à la lutte avec Imerys de Phil Sharp et Adrien Hardy, positionné à seulement trois milles, dans l'axe de son tableau arrière. .. Lire la suite... Mercredi 19 juillet 2017 Le point de Denis Hugues, Directeur de course « Aujourd'hui, les duos poursuivent leur route avec un flux de Nord-Ouest qui va mollir un peu demain matin, pour s'établir entre 13 et 15 nœuds. Ils sont clairement dans une course de vitesse, avec un empannage à faire dans la soirée car, pour l'instant, ils ne sont pas sur la route directe. On voit qu'AINA Enfance et Avenir, le dernier né de la flotte, est plus rapide que les autres, mais la bagarre promet d'être belle jusqu'au bout, avec Tales II et Imerys qui ne sont pas loin du tout et qui jouent la première place. Dans ces conditions de portant pur, le bateau des Espagnols est un peu moins favorisé. On va donc voir ce que ça donne mais là, c'est très serré. Derrière, on voit certains tandems se recaler un peu au Nord pour arriver avec un angle différent sur les Sables. Ça va être intéressant. Tous, en tous les cas, sont partis pour une belle journée de cavalcade. Les premiers sont attendus sur la ligne entre 4 et 6 heures demain matin. Il leur reste donc moins de 24 heures de course. C'est le moment où ça ne dort plus beaucoup sur les bateaux et où l'on est pleinement concentrés sur les réglages »... Lire la suite... Mardi 18 juillet 2017 Le point de Denis Hugues, Directeur de course « Les duos ont eu plus de vent que prévu, hier et cette nuit. Ils ont eu jusqu'à 40 nœuds au plus fort. Ça a donc été assez sportif, avec une mer qui allait avec. Pour rejoindre les Sables d'Olonne, ça va rester musclé. En ce moment, les premiers sont en train de sortir du front. Ils progressent toujours propulsés par un flux de Sud-Ouest qui va progressivement s'installer au Nord-Ouest d'ici à demain, en passant par l'Ouest. Ça restera soutenu, avec des rafales à 25 nœuds fichiers, ce qui veut dire au moins 30 nœuds sur l'eau. En termes d'option, comme ça va rester comme ça presque jusqu'à l'arrivée. Cela veut dire qu'il n'y pas plus grand-chose à faire pour ceux qui sont derrière. Ça va être une course de vitesse pure et ceux qui sont devant vont, logiquement, être avantagés. » .. Lire la suite... Mardi 18 juillet 2017 Plein gaz ! Entre 25 et 30 nœuds étaient attendus hier. Des rafales à plus de 40 ont finalement été relevées. « On espérait du vent, on a été servi ! On s'est relayé à la barre et on a enchaîné des surfs énormes dans une mer qui n'a cessé de se creuser au fil de la journée. C'était à la fois angoissant puis exaltant. Un peu stressant aussi », a commenté Marc Dubos qui a laissé son grand spi dans la bataille. Le skipper d'Esprit Scout s'accroche malgré tout et tente de tenir la cadence infernale imprimée par le groupe de tête qui, pour l'heure, cavale entre 14 et 15 nœuds de moyenne, au vent de travers. .. Lire la suite... Lundi 17 juillet 2017 Ça accélère ! Après une journée lors de laquelle ils ont tenté de grappiller dans l'Est tout en conservant le maximum de pression possible, les duos de la 6e édition des Sables – Horta ont, comme on s'y attendait, passé la surmultipliée ce lundi. En tête de flotte, ça file désormais entre 11 et 13 nœuds de moyenne, avec clairement un petit avantage pour les bateaux positionnés les plus au Nord. Colombre XL (Massimo Juris – Pietro Luciani), Stella Nova (Alexander Krause – Burkhard Keese), Imerys (Phil Sharp – Adrien Hardy) et AINA Enfance et Avenir (Aymeric Chappellier – Arthur Le Vaillant) sont, de fait, trois nœuds plus rapides que Serenis Consulting (Jean Galfione – Nicolas Troussel), situé à une soixantaine de milles plus au Sud... Lire la suite... Lundi 17 juillet 2017 Le point de Denis Hugues, Directeur de course « Les bateaux sont en train de passer un front. Pour l'instant, ils ont du vent de secteur Sud et progressent vent de travers. Ça va plutôt vite : les leaders avancent entre 10 et 11 nœuds de moyenne. Douze pour les plus rapides. Ça va durer comme ça encore un petit moment puis ça va basculer progressivement par l'Ouest à partir de demain. Ensuite, les duos composeront avec un régime de Nord-Ouest assez soutenu (entre 20 et 25 nœuds) qu'ils conserveront jusqu'à la fin. Ils vont ainsi arriver avec un ciel de traine aux Sables d'Olonne, jeudi à la mi-journée, selon des derniers routages. A priori, il ne devrait pas y avoir d'écarts trop importants, contrairement à l'arrivée de la première étape à Horta. La route ne sera, évidemment, pas toute droite, cependant, il n'y aura pas de véritables options à prendre. Les uns et les autres vont rester sur un bord rapprochant en permanence. La vitesse va donc primer. Dans ces conditions, on peut imaginer que Tales II, qui est assez inégalable à ce type d'allure, va être à l'aise. AINA Enfance et Avenir, le dernier né des Class40 aura très certainement aussi son mot à dire. Reste que même si la situation est relativement claire, c'est loin d'être terminé et que personne n'est à l'abri d'une avarie. ».. Lire la suite... Dimanche 16 juillet 2017 Rapprochement de la route directe Après avoir progressé cap au Nord, à 90° de la route, pendant plus de 36 heures, la flotte de la 6e édition des Sables – Horta a mis un peu d'Est dans sa trajectoire depuis les premières lueurs du jour. Mieux, elle navigue actuellement au portant dans une quinzaine de nœuds de vent. En tête de gondole, AINA Enfance et Avenir (Aymeric Chappellier – Arthur Le Vaillant), Tales II (Pablo Santurde – Gonzalo Botin), Oman Sail (Sidney Gavignet – Fahad Al Hasni), Campagne de France (Halvard Mabire – Miranda Merron), Imerys (Phil Sharp – Adrien Hardy) et Stella Nova (Alex Krause – Burkhad Keese) affichent tous des vitesses à deux chiffres, cet après-midi et régatent au contact (moins de cinq milles les séparent)... Lire la suite... Dimanche 16 juillet 2017 Le point de Denis Hugues, Directeur de course « Apparemment ça accélère, au moins pour tous les bateaux au Nord qui se trouvent désormais au portant. Les derniers routages les font maintenant arriver en quatre jours aux Sables d'Olonne alors que jusqu'ici, ils n'ont pas beaucoup avancé sur la route. Pour l'heure, ils restent assez groupés. Serenis Consulting a pris à droite avant ses petits copains. Peut-être que ce n'est pas idiot car il n'y a, effectivement, sans doute pas besoin de monter aussi Nord que l'indiquaient les fichiers au départ. Tous, en tous les cas, essaient de grimper un peu dans l'Est, tout en mettant un peu de Nord dans leur trajectoire. Ils vont progressivement se rapprocher de la route directe, mais également retrouver de l'air. A partir de demain, ils vont récupérer entre 25 et 30 nœuds de vent. Ça va filer. A l'inverse, pour nos amis partis au Sud-Est, ça va être compliqué. Actuellement, ils se trouvent en plein milieu de la dorsale qui, en plus, emprunte le même chemin qu'eux. En bref, leur situation n'est pas terrible et ça ne va pas s'arranger tout de suite. » .. Lire la suite... Samedi 15 juillet 2017 Nord pour (presque) tout le monde Nord ou Sud ? Telle était la question qui occupait toutes les têtes hier. Les marins de la 6e édition des Sables – Horta ont tous tranché la nuit dernière pour la première option. Tous ou presque car ce matin, Simple Vé de Bertrand Lemée et Philippe Magliulo a finalement choisi de prendre le virage à droite. Logiquement, puisqu'il est le bateau positionné le plus à l'Est (donc le plus proche de la route directe), c'est lui qui occupe la première place au pointage. A ce stade de la course, ce classement reste évidemment à prendre avec précaution d'autant que les derniers routages favorisent largement les partisans de la route Nord. .. Lire la suite...
Pages : «précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9  • suivante»