Suivre la course

Le journal de la course

Pages : «précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9  • suivante»
Samedi 8 juillet 2017 Déclarations de Phil Sharp et Corentin Douguet, 2e à Horta Phil Sharp, skipper d'Imerys : « Cette première étape a été très fatigante. Le rythme a été très rapide et je pense que je n'ai jamais poussé un Class40 à ce point dans une course. Ces bateaux sont des machines et c'est incroyable la vitesse à laquelle ils vont. Bien que ça ait été difficile, ça a vraiment été très enrichissant. Quand tu arrives d'une course comme celle-ci, dans un endroit comme celui-là, tu réalises que c'est une chance incroyable de vivre ça. La bagarre que nous nous sommes livrés avec Tales II a été fantastique. C'était génial de l'avoir si près de nous car c'est une très bonne référence. Nous avons mené le bateau à ses limites. Idem pour nous. Nous avons pris un bon départ mais Pablo et Gonzalo nous ont doublé sur l'Atlantique avec une belle vitesse. La fin du parcours a été amusante car nous étions à leur poursuite mais il nous a manqué un peu de temps pour vraiment revenir. Reste que l'épreuve se joue en deux manches et sur celle qui vient de s'achever, les écarts sont faibles. Le jeu reste ouvert pour aller chercher la victoire finale. Pour cela, il faudra battre Tales II sur la dernière étape. ».. Lire la suite... Samedi 8 juillet 2017 Flash arrivée : Stella Nova (Alexander Krause – Antoine Carpentier) troisième à Horta Stella Nova a franchi la ligne d'arrivée de la première étape de la 6e édition des Sables – Horta en troisième position, ce samedi 8 juillet à 15h 10min 02s, heure locale (17h 10min 02s, heure de Paris). Alexander Krause et Antoine Carpentier ont ainsi mis 6 jours 04 heures, 08 minutes et 02 secondes pour boucler les 1 270 milles du parcours entre la Vendée et les Açores, à la vitesse moyenne de 8,59 nœuds. Leur écart au premier, Tales II, est de 5 heures 02 minutes et 20 secondes. .. Lire la suite... Samedi 8 juillet 2017 Déclarations d'Alexander Krause et Antoine Carpentier (Stella Nova), 3e à Horta Alexander Krause, skipper de Stella Nova, 3e : « Ça a été un vrai challenge, lors de la première nuit, de trouver le vent et de partir dans le bon wagon mais nous avons réussi. Nous avons joué aux avant-postes du début à la fin et nous sommes contents de ça. Il y a deux jours et hier, nous étions vraiment très proches de Colombre XL mais à la fin, nous avons réussi à le distancer un peu et à, finalement, nous emparer de la troisième place. C'est super. Nous allons tâcher de faire aussi bien sur la deuxième manche. Celle qui se termine a quand même été assez difficile. Nous avons eu tous les types de conditions, et pendant deux jours, nous avons vraiment eu l'impression d'être dans une machine à laver. Nous avons plutôt bien géré la situation et fait la différence sur nos concurrents les plus proches à ce moment-là. Ça n'a pas été facile mais notre bateau se comporte vraiment bien dans le vent soutenu et c'est un point important pour la suite. ».. Lire la suite... Samedi 8 juillet 2017 Déclarations de Massimo Juris et Pietro Luciani (Colombre XL), 4e Massimo Juris, skipper de Colombre XL : « Nous sommes satisfaits de cette 4e place. Si on nous avait dit ça avant de partir, on aurait signé tout de suite. Nous sommes contents aussi de cette première étape qui a été très belle et très tactique. De plus, ça a été une belle bagarre avec Stella Nova. Hier, dans les petits airs, nous sommes revenus à moins de 5 milles de son tableau arrière mais en réalité, nous nous sommes surtout concentrés sur nos concurrents de derrière. Nous avons eu peur de perdre du temps sur eux en tentant des coups un peu fous pour essayer de remonter Alexander (Krause) et Antoine (Carpentier). Ainsi, nous avons assuré en vue de la deuxième étape »... Lire la suite... Samedi 8 juillet 2017 Déclarations de Jean Galfione et Jean-Christophe Caso (Serenis Consulting), 5e Jean Galfione, skipper de Serenis Consulting : « L'objectif de rentrer dans le Top 5 est atteint ! On a toutefois eu un peu de réussite parce qu'Oman Sail a cassé son bout dehors, mais en tous les cas, on est content de notre course surtout qu'il y a quand même de sacrés clients dans cette course. Ça n'a pas été facile. On pensait qu'on allait être tranquille, au portant, mais pas du tout. Pour commencer, on n'a pas vu le soleil pendant trois jours et puis il y a eu du vent, des passages mou… Un peu de tout en fait. J'ai appris plein de trucs, notamment sur le bateau. Le fait d'être avec JC m'a permis d'essayer des nouvelles choses. Ça a été très intéressant. Dans certaines configurations, dans le vent fort, le bateau allait vraiment bien, avec beaucoup de stabilité. Avec JC, ça s'est super bien passé tout de suite. On a été complice d'emblée. Sur les manœuvres, on était assez synchro alors qu'on n'avait jamais bossé ensemble. Ça a vraiment été une partie de plaisir de partager cette première étape avec lui ». .. Lire la suite... Samedi 8 juillet 2017 Déclarations d'Halvard Mabire et Miranda Merron (Campagne de France), 7e Halvard Mabire, skipper de Campagne de France : « Sacrée étape ! Au départ, j'ai dit que ce serait serré entre les huit ou neuf premiers bateaux et il se trouve que c'est le cas. C'est un peu dommage que ce soit systématiquement parti par devant, mais la météo en a voulu ainsi. Dès le début, ça creusé, creusé, creusé et il n'y a pas eu beaucoup de possibilités de revenir ensuite. Reste que ce qui est bien en Class40, c'est qu'il y a toujours des bateaux avec lesquels on joue. Nous, on s'est bien amusés avec AINA Enfance et Avenir pendant une grande partie de la course. Sur la fin, on a essayé de grignoter Oman Sail et Serenis Consulting. C'était super. Voilà typiquement une superbe étape de Class40 ! A présent, on est bien content d'être à Horta parce que c'est quand même une escale de rêve et nous espérons en profiter au maximum avant de repartir pour la deuxième manche qui promet, elle aussi d'être intense. ».. Lire la suite... Samedi 8 juillet 2017 Déclarations d'Aymeric Chappellier et Arthur Le Vaillant (AINA Enfance et Avenir), 8e Aymeric Chappellier, skipper d'AINA Enfance et Avenir : « C'est une belle étape et c'est une victoire d'être ici, à Horta, sans trop de casse. Le mât et les voiles sont en bon état. On a un peu de bricolage à faire. On termine avec un peu d'amertume malgré tout parce qu'il n'a pas manqué grand-chose pour qu'on fasse un truc super. Mais bon, on savait très bien qu'on ne jouait pas à fond avec nos problèmes d'électronique et de météo. On a aussi passé pas mal de temps à bricoler : on a cassé la drisse de grand-voile, retendu la sous-barbe. On a, en fait, passé pas mal de temps à régler des soucis. Quoi qu'il en soit, le bateau va vraiment très vite. Il est bien né. Je pense qu'on a encore une marge de progression qui est énorme. Il y a encore du travail mais c'est super. Le plus important, en fait, c'est surtout la préparation pour la Transat Jacques Vabre. En étant présents sur cette belle course, on gagne trois ou quatre mois de navigation en entraînement à La Rochelle. Avec Arthur, on a trouvé des automatismes, on a pu voir comment le bateau réagi. C'est vraiment positif. ».. Lire la suite... Samedi 8 juillet 2017 La première étape au duo Pablo Santurde – Gonzalo Botin ! Ce samedi, à 10h07 (12h07 heure de Paris), Tales II a franchi en vainqueur la ligne d'arrivée de la première étape de la 6e édition des Sables – Horta. Pablo Santurde del Arco et Gonzalo Botin, qui ont bouclé les 1 270 milles de ce premier round en 5 jours et 23 heures de mer, ont parfaitement bien négocié les difficultés du parcours. Un parcours semé d'embûches, avec notamment une dorsale à gérer dans le golfe de Gascogne lors de la première nuit, des conditions musclées au large du cap Finisterre, un long bord de reaching aussi viril qu'humide, et des derniers milles délicats dans l'anticyclone des Açores. Le tandem Espagnol, qui s'est installé aux commandes de la flotte dans la soirée du 5 juillet, est non seulement parvenu à déjouer tous ces pièges, mais aussi à contenir les attaques de la paire Phil Sharp – Corentin Douguet (Imerys) jusqu'à la fin, pour finalement la devancer de 43 minutes et 40 secondes. Chapeau !.. Lire la suite... Vendredi 7 juillet 2017 Derniers milles sous haute tension Le sprint final est lancé ! Ce vendredi après-midi, il reste, en effet, moins de 150 milles à parcourir aux leaders de la première étape des Sables – Horta. Ces derniers sont ainsi attendus demain, en milieu d'après-midi, sur la ligne d'arrivée et à 24 heures du dénouement, bien malin est celui qui pourrait prédire le résultat. .. Lire la suite... Vendredi 7 juillet 2017 Le point de Denis Hugues, Directeur de course « Les premiers devraient arriver demain, dans l'après-midi. Les derniers routages les font arriver aux alentours de 16 heures UTC (18 heures de Paris). Pour le moment, Tales II semble mieux placé qu'Imerys pour aller chercher la première place mais rien n'est encore joué d'autant qu'ils rentrent maintenant dans l'anticyclone des Açores. .. Lire la suite...
Pages : «précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9  • suivante»