Les Sables - Horta - Les Sables

AccueilLe journal de la courseCartographiebrèves

Le journal de la course

Vendredi 21 juillet 2017 : Déclarations de Marc Dubos et Mathieu Tantot (Esprit Scout), 13e aux Sables d'Olonne

Marc Dubos, skipper d'Esprit Scout : « Au début, on a essayé de couper le fromage mais ce n'était pas une bonne idée. En fait, on a eu un petit problème avec l'ordinateur pour choper les fichiers météo. On ne savait donc pas trop où était l'anticyclone et, en fait, on le pensait un peu plus à l'Est. Le truc, c'est qu'une fois qu'on s'est retrouvé arrêté, on n'a plus été en mesure de faire grand-chose. Après, on a eu quelques soucis puis on a eu du vent, du vent et du vent. Au début c'est marrant, mais au bout de plusieurs jours, ça devient plus dur. Trois jours avec 30 nœuds, c'est un peu sollicitant pour les hommes et pour le bateau. On a cassé pas mal de petites bricoles. C'était bien fatiguant. On a géré à peu près. On a fait ce qu'on a pu. On n'est pas hyper content du résultat, mais on est content d'arriver ! »
©Christophe Favreau
Mathieu Tantot, co-skipper d’Esprit Scout : « C’était une première au large pour moi. C’était cool. C’était fou ! On a un peu merdouillé au départ. On a viré un peu trop tard et on s’est un peu fait larguer. On a essayé un truc mais on a eu un problème pour récupérer les fichiers météo au tout départ. On ne savait donc pas trop où on allait. Après, il a fallu rattraper le retard. Je me suis bien amusé, mais toujours avec un peu de retard, c’est marrant. J’avais toujours besoin d’une heure ou deux pour m’acclimater et m’habituer à chaque changement de situation. Je me suis éclaté aussi dans les surfs ! On a bien cravaché mais on a aussi bien dormi. Ça n’a pas été aussi terrible que ce à quoi je m’attendais (rires) ! Je suis un peu déçu qu’on n’ait pas vu plus de cétacé, mais c’était vraiment cool ! »